Le virus qui ravage Mac OS X ?

Une copie piratée de iWork ’09 circulant sur Internet contient un cheval de Troie qui a déjà été téléchargé par plus de 20 000 utilisateurs.

Fichier piraté et infecté

Le fichier est disponible sur les réseaux P2P de style BitTorent. Le fichier d’installation contient plusieurs paquets contenant une version piratée d’iWork ’09 et un cheval de Troie qui se cache sous le nom d’ « iWorkServices.pkg ». Lorsque l’utilisateur installe iWork, le système lui demande son login et son mot de passe (ce qui est normal pour l’installation d’un logiciel tournant sur Mac OS X) et la victime, sans le savoir, autorise le virus à envahir la zone de démarrage (/System/Library/StartupItems/iWorkServices) ainsi qu'à lire, écrire et exécuter en mode root.

Machine en danger

Dès que le cheval de Troie est installé, les pirates sont alertés qu’ils ont le contrôle de la machine et ont le pouvoir en prendre en otage les données présentes sur le disque, de déranger le bon fonctionnement du système ou des programmes installés et nourrir d’autres fichiers infectés au Mac contaminé. Nous recommandons donc de ne pas télécharger de fichiers illégaux et de ne pas installer de logiciels d’une provenance douteuse.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
37 commentaires
    Votre commentaire
  • Anonyme
    Que ce soit iWork '09 ou n'importe quel autre logiciel piraté, le risque est présent dès lors qu'on télécharge illégalement. Les virus ont envahi ces réseaux. iWork n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
    Cependant le phénomène est peut-être plus rare pour Mac OS.
    3
  • Anonyme
    Il semble que l'auteur du trojan l'utilise pour attaquer des serveurs par déni de service. Voir le témoignage suivant. La presse pourra sans doute confirmer dans les heures qui viennent.

    http://notahat.com/posts/28
    0
  • OmaR
    David, tu as oublié la conclusion !
    http://www.infos-du-net.com/actualite/15086-Downadup-Conflicker-virus-Windows.html
    Citation:
    Comme quoi, il y a des jours où l’on est content d'utiliser sur Mac OS X ou Linux.

    Hé merde !
    0