Les vaisseaux de Star Wars et la magie des effets spéciaux

Industrial Light & Magic consacre une nouvelle vidéo aux effets spéciaux du septième épisode de Star Wars : le réveil de la force. Les spectateurs découvrent ainsi l’énorme quantité de travaux à réaliser pour une séquence de quelques secondes.

La magie des effets spéciaux

En début de l’année, l’équipe avait mis en ligne une vidéo de dix minutes qui détaillait les effets 3D utilisés en post-production. En vue de mieux expliquer les différentes astuces aux cinéphiles, ILM dévoile une autre facette du making-off et attire l’attention sur le fait que pour une scène finale de quelques secondes, des centaines d’heures de travail laborieux sont nécessaires. Par exemple, lors de la bataille de Jakku, les images du crash d’un destroyer stellaire ont été réalisées couche par couche. Même la vapeur d’eau dégagée par le Faucon Millenium lorsqu’il se déplace à une faible vitesse résulte d’un travail minutieux. Au départ, la matière dégagée ressemble à du plastique liquide qu’on aurait aperçu dans les anciens jeux vidéo. Ensuite, l’équipe ajoute des centaines de balles parfaitement sphériques pour que le rendu soit le plus réaliste possible.

Ces performances n’ont pas suffi pour que ce septième épisode de Star Wars gagne l’oscar des Meilleurs effets visuels. Cette année, la récompense est revenue à Ex Machina. Néanmoins, il faut souligner qu’ILM a déjà gagné ce titre à quinze reprises. La dernière fois, c'était en 2007 avec Pirate des Caraïbes, le secret du coffre maudit.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire