L'« impôt Internet » couvrira également la musique en ligne ?

Voilà que cette histoire d’impôt sur les fournisseurs d’accès à Internet commence à faire du bruit, et que tout le monde s’y intéresse d’un peu plus près. Cet impôt est pour l’instant censé couvrir la contribution des FAI au compte de soutien des industries de programme (Cosip). Seulement, il semblerait que l’Union des Producteurs Phonographiques Français Indépendants (UPFI) réclame aussi sa part du gâteau.

L’industrie de la musique se sent lésée

« Il ne serait que justice que les FAI contribuent également à financer notre secteur après avoir bénéficié pendant 5 ans de l’effet d’aubaine de la circulation gratuite et illicite de toute la musique enregistrée », explique le dernier communiqué publié par l’UPFI. L’organisme compte en effet bien toucher une part de la redevance payée par les FAI, estimant que l’industrie musicale a tout autant le droit de percevoir une part de cette taxe. Et pour appuyer un tel argument, rien de tel que des chiffres chocs : « Pendant cette période le chiffre d’affaires de la production musicale s’est effondré de 500 millions d’euros avec une perte de marge de 100 millions d’euros par an pour le répertoire francophone. »

Un rapide retournement de veste

Une décision qui laisse toutefois pensif, notamment lorsqu’on se rappelle qu’il y a encore un peu plus d’un an, l’industrie musicale s’était fermement opposée à la mise en place d’une licence globale, prétextant qu’il s’agissait d’une porte ouverte au piratage. On peut donc s’avouer surpris de constater aujourd’hui que les mêmes ayant-droits se massent aujourd’hui pour toucher leur part d’une taxe qui n’est même pas encore en place.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
25 commentaires
    Votre commentaire
  • H-hich
    Et l'impot a la con qu'on paye deja sur les support (DD, lecteurs MP3, CD/DVD ...) alors que le P2P est interdit avec DADVSI.... Faudrait un jour qu'ils arretent de se foutre de notre gueule...
    0
  • CRicky
    Comme ça c'est clair. L'UPFI veut soutenir le piratage.
    0
  • kleuck
    Une bande de cafards.....
    0