Imprimer son clone en 3D, il y a une boutique pour ça


À défaut d’avoir sa propre statue de cire, une firme chinoise mise sur l’impression 3D pour développer une réplique grandeur nature de soi. Après les vêtements, la nourriture ou encore le visage, place au clone imprimé en 3D.

L’idée vient de la société Pinla 3D, implantée à Shanghai, Pékin et Shenzen. Elle consiste à créer une statue sur mesure, en reproduisant le corps et le visage du propriétaire couche par couche. Évidement, le procédé repose ici sur un logiciel spécifique, une imprimante 3D et dont le matériau utilisé est semblable à de la céramique. Il suffit de scanner le corps pour en faire une analyse complète, permettant ainsi d’avoir une ébauche précise du clone. D’ailleurs, ce dernier peut être décliné en différentes tailles pour des modèles miniatures ou plus vrais que nature. Quant à son entretien, le sosie imprimé en 3D se nettoie avec un tissu pour enlever facilement les poussières.

Seule ombre au tableau, se faire imprimer en 3D est toutefois tarifé à près de 20.000 euros. Néanmoins, la version « mini-moi », à poser sur une étagère, est proposée pour 125 euros environ.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire