Après les maisons, place aux supercars imprimées en 3D!

S’il est désormais possible d’imprimer des maisons en 24 heures, l’impression 3D continue sa lancée dans le secteur automobile. En illustre l’invention de la firme Divergent Microfactories, il s’agit de la toute première supercar au monde issue de cette technologie.
 

Local Motors avait déjà ouvert la voie avec Strati, la voiture imprimée en 3D. Toutefois, le modèle créé par la start-up californienne est une supercar dont la fabrication combine l’impression 3D et un assemblage en fibre de carbone. Baptisée DM Blade, la voiture  est réalisée à partir de pièces en aluminium imprimées en 3D ou « Node ». Chaque Node peut soutenir des tiges en fibre de carbone. Une fois combiné, l’ensemble donne naissance à un châssis modulaire dont le montage se fait à l’image des briques Lego. Contrairement au châssis classique, celui-ci a pour avantage d’être plus léger et résistant. Pesant près de 635kg, la supercar est munie d’une carrosserie en matériaux composites. Sous le capot, elle est propulsée par un moteur bi-carburant de 700 chevaux. Théoriquement, elle devrait avaler le 0à 100km/h en 2 secondes.

Pour l’heure, cette supercar imprimée en 3D demeure en phase de prototype. Mis à part le gain de temps  et la vitesse de construction, ce procédé a pour avantage de réduire les coûts tout en facilitant la réparation grâce à l’impression 3D.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire