Dans l'espace, on imprime des manivelles

Le mois dernier, nous apprenions que la station spatiale ISS avait mené à bien une première impression 3D, quelques jours après avoir installé la volumineuse et complexe machine capable de s’affranchir des contraintes du lieu, en particulier la faible gravité.

L’un des principaux avantages de la technologie est de pouvoir créer rapidement des pièces pour la station, plutôt que de devoir en envoyer depuis la planète Terre. Une économie en temps et également en argent qui devrait simplifier les interventions.

Lire : Une imprimante 3D va bientôt s'envoler pour l'espace

Après plusieurs tests menés sur Terre par la société Made in Space, à l’origine de l’imprimante 3D spatiale, un premier outil a été assemblé dans l’espace : une clé à douille. Les essais ont été nombreux afin de s’assurer que la pièce soit correctement « imprimée », notamment à cause du temps de refroidissement du plastique ou encore son mouvement à la sortie de la buse faute de gravité.

Finalement, des plans ont été envoyés depuis la Terre à la station spatiale par mail. Le commandant Barry Gilmore a alors entré ces plans dans la machine, qui a mis 4 heures à créer l’outil, au lieu de plusieurs mois s’il avait fallu l'envoyer.

Lire : Imprimer en 3D dans l’espace, c'est fait !

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire