Une imprimante 3D bidouillée en machine à tatouer

Apparemment, l’imprimante 3D n’est pas seulement destinée à créer des implants ou des objets sur mesure. Une fois entre les mains de bidouilleurs débordant d’imagination, elle peut donner naissance à une véritable machine à tatouer.

On doit cette conception à trois étudiants français de l’ENSCI, dirigés par Pierre Emm. Ils ont ainsi bidouillé une imprimante 3D de bureau standard (une MakerBot Replicator) pour en faire une machine robotique qui réalise des tatouages. Pour cela, les concepteurs sont parvenus à troquer l’extrudeuse pour un pistolet à tatouage. Ainsi, au lieu d’extruder du plastique, la machine baptisée 3D Printer X Tattoo imprime de l’encre depuis son aiguille. Les premiers tests ont d’abord été effectués sur une peau artificielle avant que la machine soit testée sur l’avant-bras d’un volontaire. Plus tard, les étudiants l’ont même équipé d’une caméra pour filmer le processus de tatouage.

Au-delà du tatouage, ce procédé pourrait ouvrir la voie vers des méthodes de traitement par micro-injection sous-cutanée dans l’avenir. En attendant, les concepteurs ont partagé
les secrets de fabrication de cette imprimante pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure.

Imprimante 3D modifiée

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire