160 millions de dollars d'amende pour Infineon

Infos-du-Net.comLe fabricant allemand Infineon, n°2 européen (après le franco-italien STMicroelectronics) et n°6 mondial du semi-conducteur, vient d’accepter de plaider coupable d'avoir participé à un cartel international de fixation des prix des mémoires DRAM (Dynamic Access Random Memory) et se déclare donc prêt à payer une amende de 160 millions de dollars, a annoncé mercredi le ministère américain de la Justice (Department of Justice DoJ) dans un communiqué.

Même si le groupe allemand précise qu’il ne reconnaît sa culpabilité que sur « un chef d’accusation bien précis et limité », cette amende (devant par ailleurs encore être confirmée par le Tribunal Fédéral de San Francisco) est la 3e plus élevée, imposée aux USA depuis la création de la première loi Antitrust (Sherman Act 1890), ce qui - même pour les plus profanes - confirme l’ampleur des effets de cette entente. C’est aussi la confirmation de la volonté des autorités Antitrust américaines de « faire le ménage » dans le secteur du high-tech.

Entre juillet 1999 et le 15 juin 2002, Infineon a conspiré avec d'autres fabricants non identifiés à fixer les prix de mémoires DRAM vendues à certains fabricants d'ordinateurs personnels et serveurs, a affirmé le DoJ dans une plainte déposée mercredi 15 septembre auprès du tribunal fédéral de San Francisco. Le groupe a accepté, dans le cadre de l'accord à l'amiable de coopérer avec le gouvernement dans son enquête sur d'autres fabricants de mémoires DRAM et il est d’ores et déjà à noter que l’américain Micron Technology et les sud-coréens Samsung Electronics et Hynix Semiconductor ont reconnu eux aussi être visés par l'enquête du département américain de la Justice, qui dure depuis deux ans.

Il faut savoir que ces quatre géants représentent à eux seul 75% du marché de la DRAM et leur entente s'était donc logiquement traduite par un gonflement des prix des semiconducteurs utilisés dans les ordinateurs individuels, les serveurs, les téléphones portables, les appareils photo et les consoles de jeu, dont le CA annuel représente environ 5 milliards de $ pour les seuls Etats-Unis.

Selon le DoJ, Dell, Compaq, Hewlett-Packard, Apple, IBM et Gateway ont été directement affectés par la fixation des prix. Infineon, qui affirme avoir trouvé des terrains d’entente avec la plupart, sera donc sans doute amené à verser des frais conséquents de dédommagement à ses clients.

Hier A 19H00 GMT, le titre d'Infineon reculait de 1,95% à 10,08 dollars à New York, mais dans un contexte économique favorable où l’on s’attend à vendre 185 millions de PC et 56 millions de téléphones portables en 2004, soit des augmentations de respectivement 13% et 25% (selon Fitch), Infineon, qui compte acquitter le paiement en plusieurs fois qu’en 2009, ne devrait pas être affecté outre mesure.

Reste à voir si au final le consommateur va bénéficier d’une baisse de prix au bénéfice d’une concurrence loyale rétablie, où si, compte tenu de la position dominante de ces quatre majors, il finira par payer indirectement le montant des amendes…

Sources : AFP / Reuters - Die Welt - Spiegel Online
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire