Ordinateur en nanotubes de carbone, le futur de l’informatique ?


L’ordinateur du futur serait plus petit, rapide, efficace et exploitera de nouveaux matériaux. Dans cette optique, un groupe de chercheurs américains a créé un prototype à base de nanotubes de carbone. Une technologie pensée comme une alternative à l’utilisation du silicium, confronté à ses limites physiques.

Présenté comme une feuille de graphène enroulée, le nanotube de carbone est ici utilisé pour créer un nouveau type de transistor. L’ordinateur développé par les ingénieurs de l’université de Stanford est certes, rudimentaire, il ouvre la voie vers des machines plus puissantes mais également économes en énergie. Pour aboutir à ce prototype fonctionnel, les scientifiques ont dû contourner  les problèmes majeurs liés à la manipulation et à l’assemblage des nanotubes de carbone. En effet, ces derniers présentent des imperfections qui compliquent leur intégration dans les circuits électroniques. Au final, l’ordinateur embarque un processeur composé de 178 transistors et cadencé à 1 Khz. Chaque transistor renferme 10 à 200 nanotubes.  Egalement multitâche, il exécute un système d’exploitation basique pour le comptage et le triage des nombres avec la possibilité de basculer entre les deux.

Cet ordinateur est le premier dans son genre mais ses concepteurs envisagent d’approfondir les recherches pour développer des modèles à base de nanotubes de carbone plus sophistiqués dans l’avenir.


Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire