Quand un insecte se fait passer pour un drone

Dans leur tentative de développer des insectes cyborgs, des chercheurs sont parvenus à télécommander un scarabée. En l’équipant d’un petit bagage électronique, ils peuvent contrôler ses déplacements durant le vol.

On doit cette recherche aux scientifiques de l’université de Californie et ceux de l’université Technologique de Nanyang. Ils ont conçu un dispositif électronique qui, une fois collé sur le dos d’un hanneton des roses, permet de le piloter à distance. Pesant 1,5 gramme, l'appareil contient un microcontrôleur, une microbatterie et un émetteur-récepteur sans fil. À ceci s’ajoutent six électrodes implantées dans les muscles du coléoptère et reliées à ses lobes optiques. En stimulant les muscles concernés, il devient possible de contrôler la direction et les manœuvres de l’insecte via une télécommande. La portée du dispositif est de 100 mètres. Résultat : ce drone organique peut voler de façon autonome tout en restant connecté. En effet, l’utilisateur peut en contrôler le décollage et le virage. De même, il peut effectuer un vol plané.

Si la technologie est encore au stade expérimental, elle pourrait  trouver une application dans les missions de recherche et de sauvetage.

Hanneton des roses transformé en drone

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire