Intermec et son solide PDAphone

La société Intermec s’est soucié de la demande des professionnelles pour améliorer la résistance de leurs appareils mobiles de type PDA. Intermec nous dévoile donc son PDAphone CN3, un mobile avec une coque endurci, capable de résister à de nombreux chocs dus aux fréquents déplacements lors de missions des professionnels (plus particulièrement les entreprises en BTP), au va-et-vient à l’intérieur des sacoches ou à l’écrasement de lourds dossiers.

En terme technique, ce PDA intègre des fonctions de type GPS (possibilité d’intégrer de nouvelles cartes géographiques), le mode Wi-Fi pour la connexion à distance, il possède aussi le Bluetooth pour faciliter le transfert de vos fichiers, une caméra est incorporé avec une résolution de 1,3 mégapixels et présente aussi la norme 3G ou EDGE pour des appels en visioconférence. L’animation vidéo et audio est assurée par le firmware Windows Mobile 5. On peut aussi opter la gratuité des appels (WAN) en téléphonie fixe par le biais d’un opérateur Internet ou d’un autre spot Wi-Fi.

Ses dimensions respectives sont de 160 x 81 x 28 mm avec un écran de 3,5 pouces. Son poids varie de 385 à 495 g selon les modèles recherchés. Sa coque rigide est capable de résister à de nombreuses chutes (plus de 1,5 m) et à des chocs thermiques(de –20 à +50 degrés).

Zoom sur le PDAphone d’Intermec
On aime On regrette
La résistance à divers chocs physiques et thermiques Le poids de l’appareil
Intégration de la 3G Pas d’APN
- Pas de prix annoncé

L’analyse : Ce PDA est surtout réservé aux professionnels itinérants et en particulier aux sociétés de BTP, où ce type d’appareil subit souvent les accidents aléatoires dû au secteur. Certes, sa coque se montre efficace et solide, mais son poids est proportionnel à cette résistance. Enfin, ses propriétés en terme de téléphonie et de PDA sont en dessous de la norme de ses concurrents.