L'internet en France : Le bilan 2004

L’année 2004 aura marqué une véritable explosion de l’offre haut-débit en France

Alors qu’en début d’année le haut-débit par câble ou ADSL signifiait encore 512 Kbits/s, nous sommes passés dès le mois de mars 2004 à 1024 Kbits/s et depuis quelques semaines au très-haut-débit (THD) allant de 6 Mbits/s jusqu’à pas moins de 20 Mbits/s (offre Numéricâble).

La différence, c’est par exemple une vidéo de 3 ou 4 Mo téléchargée sur le net qui peut-être visualisée en instantané ou, plus spectaculaire, la possibilité de téléphoner via le net ou encore de regarder la TV via le net. Fini aussi les téléchargements de films prenant une partie de la nuit : désormais quelques minutes suffisent.

D’ailleurs les offres proposant le triplet Internet, Téléphone et TV sont apparues dès cet automne.

Free a été le premier Fournisseur d’Accès Internet (FAI) à proposer une telle offre via sa « Freebox » à un prix ultra compétitif avec une téléphonie illimitée vers tous les postes fixes nationaux et des tarifs vers les mobiles français inférieurs à ceux proposés par FT. Idem pour les appels internationaux. Depuis Novembre 9Telecom propose avec sa «9box» (admirez l’originalité !) l’Internet très haut débit accompagné de la téléphonie illimité et de la TV par ADSL sous forme de pack optionnel pour l’une et/ou l’autre de ces fonctions.

L’opérateur historique, quant à lui, a signé un accord avec TPS pour le lancement d’une TV ADSL : « ma ligne TV » est disponible sur Lyon depuis ce moi-ci ; elle est en phase de lancement sur la région parisienne. D’autres FAI tentent aussi de combler l’écart en proposant la téléphonie illimitée sans le service TV par ADSL comme Club Internet ou encore Alice ADSL.

Parallèlement les consommateurs ont la possibilité de bénéficier du dégroupage de leur ligne téléphonique, ce qui signifie ni plus, ni moins la disparition du monopole de France Télécom pour proposer des services de téléphonie et venir installer chez vous un équipement téléphonique.

Il existe deux possibilités :

- Le dégroupage partiel pour lequel France Télécom conserve la fourniture de service de téléphonie sur la bande basse et donc l’abonnement avec le consommateur et
- Le dégroupage total dans le cadre duquel le contrat FT est automatiquement résilié, tous les services étant désormais fournis par le nouveau prestataire.

Seulement France Télécom traîne des pieds (est-ce vraiment surprenant?). Nombreux sont les cas où le dégroupage se fait attendre des jours, voire des semaines et dans certains cas des mois. Le dindon de la farce étant bien souvent le consommateur qui dans le cadre d’un dégroupage total peut ainsi se trouver privé de téléphone fixe et d’accès Internet pendant toute la période de mise en place, dès lors qu’il a décidé de souscrire son abonnement ailleurs que chez France Télécom / Wanadoo.

Globalement (et en dépit de ces quelques couacs de démarrage) l’année 2004 aura donc marqué une avancée considérable dans la libéralisation de l’offre Internet: C'est l'année de la mise en place. 2005 verra sans doute les offres se multiplier pour la plus grande joie des internautes puisque les prix, eux, continueront de baisser! Et pour ceux qui se demandent toujours à quoi sert l’Europe, sachez que sans Bruxelles cette libéralisation n’aurait jamais existé !

Quelques chiffres 2004 : au 30 septembre 2004 il existe en France 11,3 millions d’accès à Internet, dont 5,5 millions en haut-débit (soit 49%). Un an plus tôt il existait 10,6 millions d’accès à Internet, dont 3,6 millions en haut-débit (soit 34%). L’augmentation des accès haut-débit sur la période est donc de 53% ! xDSL (l’ensemble des formules ADSL du marché) tire mieux son épingle du jeu que le câble dont la part de marché passe de 11% à moins de 8% entre le 30 sept. 2003 et le 30 sept. 2004.

Notons enfin que la fracture Internet continue d’exister en France, puisque bon nombre de zones rurales restent dépourvues des avantages du câble ou de l’ADSL. Ne restent alors que le WiMax ou le satellite pour contourner la connexion par modem 56k, mais ces solutions onéreuses représentent moins de 1% du marché et stagnent.

Source: COYOTTE FORUM


Pour approfondir :

Bilan 2004 de l'ART

Tout savoir sur le dégroupage (ART)

NC propose le 20Mbits (presence-pc.com)

Les services liés au très haut débit (01net.com)

Neuf Télécom se lance dans le forfait unique à débit maximal (01net.com)
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • Sonic@IDN
    Citation:
    Fini aussi les téléchargements de films prenant une partie de la nuit : désormais quelques minutes suffisent.


    C'est pas interdit les téléchargments de film, il me semblait...
    0
  • Yendis
    Je parlais du film des vacances de tes grands parents au Kenya (libre de droit), tu penses bien ;-)

    :-D :-P :-D :-P :-D
    0
  • Sonic@IDN
    Je me disais aussi ;-)
    Comme c'est dit dans la news, on aurait dit les téléchargements illégals.
    0