Bombe nucléaire sur Internet

Les armes de destructions massives sont toujours au coeur de l’actualité américaine. Ainsi le New York Times rapporte que le FBI aurait fait fermé le site Web Operation Iraqi Freedom. Les experts en armement auraient estimé qu’il donnait accès à "des papiers contenant des informations détaillées sur comment construire un circuit de mise à feu et armer des explosifs nucléaires, comme le noyau radioactif des bombes atomiques."

Les diplomates estiment que cela permettrait des raccourcis dangereux, mais le rapporteur de la nouvelle explique qu’il pouvait encore trouver des documents HTML et PDF dans le cache de Google malgré la clôture du site. De plus, des archives ont été rendues publiques dans le but d’aider à déterminer si l’ancien dictateur Irakien "cachait ou a fait disparaitre des WMD". (Weapon of Mass Destruction, soit l’acronyme anglophone des armes de destruction massive).

Une annonce qui sonne beaucoup comme de la propagande à l’heure où le procès de Sadam Hussein fait sauter l’audimat et que l’Iraq n’a toujours pas son autonomie. Remettre en doute un sujet clos par les experts de l’ONU reste particulièrement critiqué. Utiliser un média tel que le Net permet ainsi de faire circuler cette information sans vraiment engluer la source ni s’exposer aux foudres des médias classiques.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • trattos
    Puisqu'ils ont si peur ils ont qu'a arrêter d'en vendre, c'est vraiment des cons à Washington...
    0
  • Vedlen
    C'est bien facile de critiquer mon cher....
    0
  • eexit
    Que va devenir l'Homme ?
    La réponse peut-être dans le prochain épisode... Si il y aura un prochain épisode :--/
    0