Hugo Chavez veut censurer Internet

Quelques semaines après avoir qualifié Twitter d’« outil de terreur », voici qu’Hugo Chavez s’attaque au web ouvert.

Le président vénézuélien, connu pour son franc-parler et ses prises de positions controversées, a déclaré vouloir prendre des sanctions contre Internet en son pays. « Internet ne peut pas être quelque chose d’ouvert où tout peut être dit ou fait. Chaque pays doit appliquer ses propres règles et normes », explique le leader sud-américain.

Un Web censuré, un Web maitrisé

La raison du courroux d’Hugo Chavez ? Le site Noticierodigital, sur lequel un article évoquait deux jours durant l’assassinat du ministre des travaux publics Diosdado Cabello, qui n’a jamais été avéré. Le président du Vénézuela veut désormais passer à l’action : « Nous devons agir. Nous allons demander l’aide du procureur général, parce que c’est un crime ».

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
14 commentaires
    Votre commentaire
  • fr78
    Vive le communisme et les dictateurs !


    Pas taper hein, c'est du second degré...
    Je préfère prévenir car sur ce site, il y en a plusieurs assez bas de plafond pour tout prendre au premier degré ;)
    1
  • zelegolas@IDN
    "Un Web censuré, un Web maitrisé "
    C'est pas aussi le slogan de nos hommes politiques en France ?
    Entre HADOPI et LOPPSI on peut dire que l'on soit gâter. Tous ça parcequ'une industrie vieillissante freine des quatre fers et refuse de prendre en compte les nouvelles manières de consommer.
    Enfin bref on peut critiquer le président vénézuélien mais bon on fait pas mieux chez nous !
    0
  • obi_one
    La raison et l'ampleur de son coup de gueule n'est pas vraiment justifié mais par contre :

    Citation:
    Internet ne peut pas être quelque chose d’ouvert où tout peut être dit ou fait.

    Sana aller dans les extrêmes (censures, atteinte à la liberté de la presse, HADOPI ;),...), il n'a pas totalement tort !
    0