Les Français rechignent à payer sur Internet

Une étude publiée par GFK montre que les Français seraient les moins enclins à dépenser leurs sous sur Internet. Réalisée sur des internautes âgés de plus de 15 ans à travers 17 pays et publiée par le Wall Street Journal, cette étude montre une fois de plus que les Français tiennent toujours à la gratuité sur Internet.

Les Français préfèrent la gratuité

Loin derrière les Suédois (23%), les Hollandais (20%), les Anglais (18%) et les Américains (17%), les Français font donc partie des internautes les moins disposés à payer pour du contenu sur Internet (8%), au même titre que les Polonais et les Espagnols. Ils sont pourtant 75% à utiliser Internet quotidiennement, et 54% d’entre eux avouent qu’Internet a un impact positif pour la société.

Toutefois, pour 89% des interrogés, les contenus devraient rester gratuits sur Internet. Enfin, 50% des sondés estiment que la publicité, qui finance une grande partie des sites Internet, n’a pas non plus sa place sur le Web

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • HyundaiMenuSelect
    Je suis pas vraiment pour les trucs payants, ni pour la pub, mais bon, faut quand même réaliser que l'un ne se fait pas sans l'autre. Certaines choses sont payantes mais n'ont pas de pub, d'autres sont gratuits mais sont bourrés de pub... dur de trouver un juste milieu...
    1
  • ple92
    Soit le client paye, soit c'est la pub. Il y a même des sites qui te bombarde de pub, sauf si tu es abonné, genre la bourse ou pub. Il n'y a pas de troisième voie ... à part la gratuité, mais il faut bien que Nicolas et ses collègues nourrisent leurs petites familles (pour prendre Tom's en exemple) ... ou le don, mais c'est assez aléatoire dans un business plan
    0
  • Sundevil
    Citation:
    Toutefois, pour 89% des interrogés, les contenus devraient rester gratuits sur Internet. Enfin, 50% des sondés estiment que la publicité, qui finance une grande partie des sites Internet, n’a pas non plus sa place sur le Web


    Enfin la, ça devient compliqué, car la gratuité pour l'utilisateur d'accords mais les serveurs et les employés ne sont pas gratuit. Et comme dis plus haut, il n'y a pas de 3eme voie connus, donc il faut bien avoir une contre partie à la gratuité.
    3