Internet et le sexe : idées reçues

S’il est vrai que "sex" est le mot le plus tapé sur Google, on a tort de croire que la pornographie a envahi la toile pour autant. Le comportement des utilisateurs ne reflète apparemment pas le contenu du réseau, d’après une étude conduite à la demande du département de la justice américaine par Philip Stark, professeur de statistique à l’Université de Californie-Berkeley, seul 1% du Net ne serait pas très net.

Le gouvernement Clinton avait attendu du soutien de cette étude pour renforcer la législation sur la lutte anti-pornographie. Malheureusement pour les puritains actuellement au pouvoir et héritant du bébé, elle démontre au contraire que la probabilité de tomber par hasard sur du contenu pour adulte est très faible, notamment si les filtres des moteurs de recherche sont activés. En clair, l’innocence des enfants ne peut pas servir d’argument à un durcissement législatif et, en cette période de diabolisation du Web, ce n’est pas une mauvaise chose.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
9 commentaires
    Votre commentaire
  • Lim-Dul
    Heureux de constater qu'il existe des exceptions chez les américains (usa) pour montrer que ce ne sont pas tous "des pov'con".
    0
  • vince2lille
    Il doit y avoir beaucoup de pages web dans le monde alors ;-)
    Parce que 1% vu le business que représente le X, ça me paraît faible.
    0
  • MaxGix
    Bientôt ils feront exclusivement dans le bébé éprouvette tellement l'acte sexuel les dégoûtera... Ils ne tournent vraiment pas rond
    0