Quand la PS3 créée un commerce parallèle sur le Web

PlayStation 3PlayStation 3

Il est rare de voir une nouvelle console de jeux vidéo faire autant parler d’elle pour autre chose que ses jeux-vidéo. La PlayStation 3 est pourtant une console qui attire énormément de convoitise, pas seulement des joueurs, mais aussi et surtout des vendeurs sur eBay, des bricoleurs et des pirates. Aujourd’hui, les diverses utilisations détournées de la PS3 sont telles qu’on trouve quelques petits malins qui pensent intéressant de vendre sur Internet la console accompagnée d’une collection d’accessoires et de jeux copiés, avec le nécessaire pour être le parfait petit pirate.

Un pack Core à 500 euros, un pack Premium à 600 euros, et un pack Pirate à 1 000 euros...

Rien de légal dans tout-ceci, bien sûr. Il est cependant intéressant de constater à quel point la PS3 est l’objet d’un commerce abondant sur Internet. Nous avions déjà pu constater lors de sa sortie au Japon et aux États-Unis qu’une grande partie des consoles achetées étaient destinées à être revendues sur eBay, voici maintenant que certains essaient d’y mettre une valeur ajoutée comme ils peuvent. Ainsi, pour environ 1 000 euros, certains pirates proposent un pack absolument pas officiel, mais comprenant une PS3 ainsi que son nécessaire de piratage, de quoi lire les jeux copiés, et quelques bonus que Sony renierait volontiers.

Sony semble désemparé

Sony ne semble pas encore avoir réagi à tout ce commerce qui se fait dans l’ombre et dans son dos, alors même que la firme japonaise a du mal à alimenter correctement les étalages japonais et américains. Il se murmure déjà que la PlayStation 3 pourrait rater le train de mars pour l’Europe et n’arriver qu’en septembre prochain, à l’image de ce qu’avait la PSP chez nous. Un retard qui, même si Sony avoue s’y opposer fermement, ne manquera pas faire fleurir le marché parallèle développé sur Internet.