Thaïlande: restriction de l'Internet pour les mineurs

Infos-du-Net.comLes pays d'Asie du Sud Est ne savent plus quoi faire pour lutter contre l'addiction des internautes. Dernière initiative en date, en Thaïlande, les autorités viennent de décider d'interdire l'entrée des cyber cafés aux mineurs (moins de 18 ans) à partir de 10 heures du soir et jusqu'à 2 heures du matin.

Les cafés Internet fonctionnent là bas 24 heures sur 24, mais l'idée que des mineurs puissent se déplacer dans les cyber cafés dès 2 heures du matin semble apparement peu probable. Ce règlement est entré en vigueur le 11 mars dernier. A la base de ce nouveau règlement, on trouve une réelle inquiétude de la part des dirigeants thaïs à propos des horaires pendant lesquels les mineurs peuvent se connecter (tard le soir) mais aussi et surtout le consultation de sites pornographiques par les plus jeunes.

Protéger la jeunesse

"Ce règlement reconnaît implicitement la nature multi horaire de l'Internet et le fait que le public puisse se rendre dans les cyber café n'importe quand. Mais il implique aussi que l'opérateur [du cyber café] doive montrer une responsabilité envers les jeunes membres de la société et aider à résoudre les problèmes d'addiction des plus jeunes" explique un communiqué. Ce nouveau règlement est loin de faire l'unanimité puisque les gérants de cyber café ont déposé une plainte en début de semaine au tribunal administratif contre ce règlement. Ils exigent le retrait de ce règlement, accusé d'être un abus de pouvoir manifeste de l'autorité de régulation des médias et un frein à la liberté des médias.

Boucs émissaires

Par ailleurs, les gérants de cyber cafés estiment que leur activité est stigmatisée par le pouvoir en place qui verraient dans cette activité une coupable tout désigné aux problèmes de la jeunesse. "Nous blamer ne résoudra pas le problème. Les contenus indécents peuvent passer par le biais des téléphones portables également" commente un gérant de cyber café "Les gros commerçants tels que les éditeurs de logiciel et de téléphone portable peuvent librement vendre leurs produits et personne ne souhaite rien y changer. Nous nous demandons pourquoi les autorités excluent ces acteurs du problème".

Source : Asia Media
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
7 commentaires
    Votre commentaire
  • dark-toxic
    Citation:
    Par ailleurs, les gérants de cyber cafés estiment que leur activité est stigmatisée par le pouvoir en place qui verraient dans cette activité une coupable tout désigné aux problèmes de la jeunesse. "Nous blamer ne résoudra pas le problème. Les contenus indécents peuvent passer par le biais des téléphones portables également" commente un gérant de cyber café "Les gros commerçants tels que les éditeurs de logiciel et de téléphone portable peuvent librement vendre leurs produits et personne ne souhaite rien y changer. Nous nous demandons pourquoi les autorités excluent ces acteurs du problème".


    ils n'ont pas tout a fait tort sur ce point
    les gouvernement cherche toujours des bouc émissaire a donner en pature au peuple!
    de façon a masqué le véritable raison de ces problémes
    0
  • navilink
    Je pense pas qu'un jeune de 12 ira dans un cyber café à minuit.
    0
  • morage
    Moi je me demande bien comment c'est dans les cyber-café aprés 22 heures.

    Ca doit être chaud !! :-P
    0