L'iPad Mini Retina en pénurie avant même d'être vendu ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’iPad Mini Retina était attendu. L’écran de son prédécesseur a été la cible de nombreuses critiques et Apple y a enfin répondu en présentant la nouvelle mouture mardi dernier. Durant la conférence, la marque californienne a indiqué que la disponibilité du produit débuterait en novembre, sans plus de détails. D’habitude, la firme est plus précise dans ses délais. On pense notamment aux récents iPhone 5c et 5s, dont les dates de disponibilités ont été clairement communiquées. Selon le cabinet d’analyste IHS, il pourrait y avoir une bonne raison à cela : Apple lui-même n’aurait pas de date exacte concernant la disponibilité de l’iPad Mini Retina.

Dans un communiqué de presse, ISH s’explique en se basant sur « des données logistiques actuelles » : Apple ne serait pas en mesure de livrer plus de 4 millions d’unités pour le lancement de l’iPad Mini Retina, un chiffre à comparer aux quantités écoulées lors de la mise sur le marché de son prédécesseur, vendu à 8,9 millions d’unités dès les trois premiers mois.

La faute incomberait aux fournisseurs, incapables de produire plus d’unités de l’écran Retina 7,9 pouces équipant le nouvel iPad Mini. Dans de telles conditions, le cabinet envisage même moins de trois millions d’unités pour le quatrième trimestre. Les prochains mois s’annoncent donc critiques pour Apple, qui lance son nouveau produit à deux mois seulement de Noël, clairement la période où les défauts de livraisons sont tout, sauf souhaitables. Cela ne laisse pas beaucoup de temps aux fournisseurs pour augmenter leurs capacités de production... si cela est possible.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire