L’iPhone : le téléphone de l’armée

C'est ce que rapporte le dernier numéro de Newsweek. Ces appareils sont relativement peu chers par rapport aux produits similaires conçus pour l’armée et il existe des housses de protection suffisamment solides pour les utiliser dans n’importe quelle condition.

L’armée et l’iPhone

On sait qu’une application (BulletFight) est déjà utilisée par les snipers en Iraq et en Afghanistan pour améliorer la précision de leur tir, mais le gouvernement américain est maintenant en train de développer un maximum d’application pour le téléphone à la pomme. Ainsi, on va bientôt trouver des applications qui permettront aux soldats sur le terrain de prendre la photo d’un panneau indiquant le nom d’une ville ou d’une rue et de recevoir immédiatement les informations que l’armée a sur cet endroit.

L’armée est aussi en train de développer une application qui permettra de photographier des détenus et d’envoyer leur photo à une base de données pour comparaison. D’autres projets en cours incluent le visionnage d’images pris à partir de drone.

La question du jour

Vu la sensibilité de certaines de ces applications, il sera intéressant de voir si Apple fera une exception et permettra à l’armée américaine d’utiliser des applications non approuvées sur l’AppStore ou si l’armée devra utiliser des iPod touch ou des iPhone débloqués par un firmware tiers (jail breaké).