Orange & SFR : semaine stratégique pour l'iPhone

Même lorsqu’on le croit hors de l’actualité, l’iPhone trouve toujours un moyen de faire parler de lui. Cette semaine les yeux des observateurs sont braqués sur la France, puisque le téléphone vedette d’Apple y possèdera une double actualité : lancement de la TV d’Orange et disponibilité chez SFR.

L’iPhone se transforme en télévision

Les services de télévision ont été les grands absents de l’iPhone 3G depuis son lancement il y a maintenant 10 mois. La TV d’Orange disponible demain est donc la première application à permettre la réception d’une vingtaine de chaines (comprises dans le nouveau forfait Origami). On peut même monter ce chiffre à 64 avec la souscription à la chère option TV à 9 euros par mois.

Quelques limites s’imposent tout de même à cette « TV d’Orange » dont le nom à du imposer à Apple de faire quelques modifications dans son App Store, les apostrophes n’étant nativement pas supportées dans les noms d’applications. La plus importante est bien entendu le décompte de la bande passante nécessaire à son utilisation du quota imposé par les abonnements d’Orange. Au-delà de 500 Mo ou 1 Go (selon les forfaits) transférés par mois, le débit se trouve bridé. L’utilisation de l’iPhone, téléphone connecté en permanence, perd donc clairement de son intérêt.

Pourtant, tous les opérateurs télécom auront à coeur d’observer de quelle manière l’application augmentera le célèbre ARPU (Average Revenue Per User). Ce revenu moyen par abonné est leur principal cheval de bataille puisqu’il permet d’augmenter leur chiffre d’affaires sur les abonnés déjà recrutés. À 0,50 € les 20 minutes ou l’option de base (20 chaines) à 6 €, c’est donc un vrai pari que prend Orange. Pour le réussir, l’opérateur n’a pas hésité à sponsoriser les jingles d’ouverture de certains écrans publicitaires de TF1 et M6 depuis hier soir et jusqu’à mercredi.

SFR distancé ?

La date de lancement de la TV d’Orange n’a bien entendu rien d'hasardeux puisqu’elle intervient la veille de la disponibilité de l’iPhone chez son principal concurrent SFR. Suite à une plainte commune de ce dernier et de Bouygues Telecom, Orange s’était vu contraint de renoncer à son exclusivité de commercialisation. C’est donc SFR qui dégaine le premier en attendant Bouygues le 29 avril prochain.

Nul doute que SFR saura capter ses clients désirant un iPhone et n’ayant pas craqué pour Orange malgré la durée du portage du numéro désormais réduite à 10 jours. Mais saura-t-il avancer assez d’arguments pour contrer Orange qui a déjà vendu plus de 800 000 iPhone en France ? Et plus encore pour recruter des abonnés chez ses concurrents, comme l’a fait l’opérateur historique depuis maintenant dix-huit mois ?

SFR a d’ores et déjà annoncé qu’il lancerait un service de télévision similaire, sans toutefois annoncer de date. Autre détail, la messagerie visuelle vocale (innovation de l’iPhone qui permet d’accéder à ses messages vocaux dans n’importe quel ordre) ne sera pas encore disponible chez SFR lors du lancement. Avec des prix de forfaits très proches et comme seul réel avantage de proposer des SMS illimités 24 h/24, la compétition s’avère finalement très difficile. À tel point que SFR n’a communiqué aucun chiffre concernant ses prévisions de vente.