iPhone : un brevet pour bloquer le jailbreak à distance ?

Le nom du brevet récemment déposé par Apple a le mérite d’être clair : « Systèmes et méthodes pour l’identification d’utilisateurs non autorisés d’un appareil électronique ». Déposé en février 2009, il a été validé le 19 aout dernier. Il rassemble un ensemble de méthode permettant d’identifier l’utilisateur légitime d’un appareil : reconnaissance faciale, analyse du rythme cardiaque, mais aussi des habitudes d’usage de l’utilisateur.

Si le système détecte la moindre anomalie, synonyme que l’iPhone ou l’iPad est utilisé par une personne non autorisée, le propriétaire sera automatiquement averti. Un système de ce genre pourrait également permettre d'identifier l'utilisateur en cours et ainsi lui proposer automatiquement d'accéder à sa session sur une machine utilisée par plusieurs personnes. 

Contre le jailbreak ou le vol ?

Un volet du brevet ouvre également d’autres possibilités. Il rend possible l’identification de modification du code du système d’exploitation et son blocage à distance pour non-conformité. En cas de vol, il permet donc le blocage automatique de l’appareil à distance. C’est de cette manière qu’avait notamment agi Apple lorsque le premier prototype d’iPhone avait été trouvé dans un bar puis racheté par le site Gizmodo.

Toutefois, il serait étonnant qu’Apple se serve de cette fonctionnalité. Depuis juillet dernier, le jailbreak est en effet reconnu comme légal aux États-Unis. Et cela pourrait bien être le cas dans plusieurs autres pays comme la France.