iPhone 6 : plus fins, plus puissants, plus équipés, plus design et plus chers

Comme convenu, Apple a tenu conférence ce soir. Sans surprise, son PDG, Tim Cook, a présenté l’iPhone 6 en 4,7 pouces et sa déclinaison de 5,5 pouces qui prend le nom d’iPhone 6 Plus.

Les rumeurs avaient vu juste. Il y a bien deux iPhone de tailles différentes. Ils partagent le même design qui tranche totalement avec celui des précédentes générations. Il arbore désormais des bords arrondis, renouant ainsi avec les origines de l’iPhone. On gagne en épaisseur dans les deux cas : 6,9 mm pour l’iPhone 6 et 7,1 mm pour l’iPhone 6 Plus, contre 7,6 mm pour l’iPhone 5S. À l’inverse, les deux appareils ont pris de la masse. Les 112 g de la précédente génération sont loin. Ici, le 4,7 pouces se fixe à 129 g alors que le 5,5 pouces va culminer à 172 g.

Des autonomies en hausse


Ce surpoids est à imputer aux plus grandes tailles des iPhone 6, mais aussi aux batteries qui évoluent. Elles ont ainsi été redimensionnées pour apporter plus d’autonomie. Apple veut en finir avec les quolibets et proposer des produits qui n’ont plus besoin d’être branchés en permanence. Aussi, Tim Cook a-t-il annoncé que l’iPhone 6 tiendrait 14 heures en conversation et que le 6 Plus irait jusqu’à 24 heures. Si c’est vrai, on est prêt à faire une concession sur leurs poids.

Pour le reste du design, tous les boutons restent en place, mais celui d’allumage se déplace sur le côté droit de l’appareil. Le bon vieux port Lightning ne bouge pas et chasse par la même occasion les rumeurs de recharge par induction.

Des écrans Retina HD

Parlons maintenant des écrans, seul élément différenciant entre l’iPhone 6 et le 6 Plus. Tous deux sont capables d’afficher entièrement le spectre sRVB, déclare Apple. Large de 4,7 pouces sur le premier, il y affiche une définition de 1334 x 750 pixels. Une dalle qu’Apple nomme Retina HD. Pourtant, elle propose la même résolution de 326 ppp (pixels par pouce) que l’iPhone 5S, appareil qui est simplement Retina. Serait-ce un tour marketing ? L’appellation Retina HD se justifie mieux sur l’iPhone 6 Plus. Son écran dispose d’une résolution Full HD et d’une résolution de 401 ppp.iPhone 5S et iPhone 6iPhone 5S et iPhone 6

A8, la puissance brute

Mieux définie, cette seconde dalle large de 5,5 pouces risque de réclamer plus de puissance au processeur. On attend Apple sur ce point puisque les iPhone 6 et 6 Plus partagent un seul et même processeur, l’A8 64 bits. Sera-t-il surcadencé sur l’iPhone 6 Plus pour tenir les mêmes performances que l’iPhone 6 malgré son écran 1080p ? C’est ce que l’on espère, mais il faudra attendre les tests pour le découvrir. En parlant de l’A8, il est bon de préciser qu’il est 50x plus rapide que le processeur du premier iPhone, 25x de plus que l’A6 de l’iPhone 5 et à peu près 10x plus que l’A7 de l’iPhone 5S. La différence est encore plus grande lorsque l’on parle de puissance graphique. Là, on parle de 84x plus rapide que la puce graphique de l’iPhone Edge, comme l’indique le graphique ci-dessous.


La puissance gagnée sur les iPhone 6 permet à Apple de les doter d’un nouveau capteur : un baromètre. Captant la pression de l’air, il est capable de mesurer finement les différences d’altitudes, comme la différence entre deux étages. Il doit être mis à profit dans des applications de fitness, développe Apple.

Une interface adaptée aux grandes dalles

Plus grands, les iPhone 6 profitent d’une interface repensée. S’ils fonctionnent tous deux sous iOS 8, ils ont un affichage plus proche de celui d’un iPad que d’un iPhone 5S. En effet, en mode paysage, iMessage, par exemple, se dessinera de la même manière que sur les tablettes d’Apple avec une partie conversations et une autre avec le déroulé de celles-ci. De même, la page d’accueil de l’iPhone est pour la première fois disponible en mode paysage. Apple n’a pas non plus oublié les petites mains, et a optimisé ses iPhone 6 en conséquence. Ainsi, pour accéder au menu déroulant d’iOS 8, un double clic sur le bouton Home suffit. L’écran se divise alors en deux laissant l’application en cours en partie basse et baissant le fameux menu sans avoir à contorsionner son pouce.iMessage sur iPhone 6iMessage sur iPhone 6

Une partie photo survolée

La photo n’est pas oubliée. L’iPhone 6 et l’iPhone 6 Plus conservent le même capteur iSight de 8 mégapixels, déjà présent sur l’iPhone 5S. Pour autant, ils gagnent un nouveau senseur et un stabilisateur. De plus, grâce à leurs logiciels, les deux nouveaux iPhone autoriseraient un autofocus plus rapide, des photos moins bruitées ainsi qu’une détection des visages améliorée, même de loin. Le mode panorama évolue aussi, permettant des images jusqu’à 43 mégapixels. De son côté, le mode vidéo stagne en 1080p à 30 ou 60 images par seconde (ips), tout en améliorant son ralenti qui passe à 240 images par seconde contre 120 ips sur le 5S.

4G, VoLTE, NFC

Téléphones avant tout, les iPhone 6 sont compatibles 4G avec un débit maximum encore plus élevé que sur l’iPhone 5S. Ils profitent également de la VoLTE, soit la téléphonie en 4G. Le Wi-fi aussi bénéficie d’un rajeunissement puisqu’il passe ici en version 801.11 ac, dernière évolution en la matière. Confirmant la rumeur, Apple a aussi dévoilé la présence d’une puce NFC dans ses iPhone 6. Celle-ci est destinée à servir les intérêts d’Apple Pay, le service de paiement sans contact annoncé dans la foulée, lors de la keynote. Apple PayApple Pay

On nous parle alors de paiement sécurisé, de partenariats avec Visa, MasterCard et American Express et de rapidité. Pour activer une carte bancaire sur son smartphone, il suffit de la photographier. Lors d’un paiement, tout se passe en local et aucune information ne sort du téléphone. Apple certifie aussi qu’il est possible de désactiver à distance cette fonctionnalité si le téléphone est volé ou perdu. Apple Pay sera disponible aux États-Unis dans un premier temps. 220 000 magasins y sont déjà compatibles, a précisé Apple.

64 Go, le meilleur rapport stockage/prix


Enfin, il est temps de parler de la douloureuse. Apple ne change pas son fusil d’épaule et conserve ses prix. Par contre, ce sont les capacités proposées qui risquent de ne pas plaire à tous. 16, 64 et 128 Go. Voilà les trois modèles disponibles pour l’iPhone 6 ou iPhone 6 plus, alors que l’on s’attendait à ce qu’Apple débute sa gamme d’iPhone 6 en 32 Go, abandonnant par la même occasion le désormais limité 16 Go. Ce n’est pas le cas. Étrangement le 16 Go reste à 709 euros alors que le 64 Go prend la place du 32 Go à 819 euros et le 128 Go celle du 64 Go à 919 euros. Au final, pour un iPhone 6 en 4,7 pouces, il semble plus judicieux d’opter pour une version 64 Go, son meilleur rapport « espace/prix ».Tarifs avec abonnementTarifs avec abonnementPour l’iPhone 6 Plus, les tarifs s’envolent et ne débutent qu’à 809 euros en 16 Go. Il faudra débourser 919 euros pour 64 Go et jusqu’à 1019 euros pour 128 Go. Tous les iPhone 6 seront disponibles en précommande chez Orange et Apple dès le 12 septembre en finition or, argent ou gris sidéral. La Fnac annonce que, de son côté, elle ouvrirait ses préventes dès le 10 septembre. La sortie en magasin est quant à elle prévue pour le 18 septembre.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Spinash
    ...et plus laid: mon Dieu, ces antennes!

    ...et plus commun: de face (et éteint) plus grand chose ne le distingue de la concurrence
    0