Apple lance iTunes Match en France

La page d'accueil Match au sein du logiciel iTunesLa page d'accueil Match au sein du logiciel iTunesC’est parti ! Hier soir Apple a mis à jour les conditions générales d’utilisation d’iTunes pour y introduire les articles relatifs à l’usage de la fonction Match. Celle-ci permet, pour 25 euros par an, de « blanchir » sa bibliothèque musicale ; quelle que soit sa provenance.

Le principe est simple et s’ajoute comme une nouvelle brique à iCloud, désormais accessible gratuitement à tous. Une fois le service souscrit, iTunes analyse votre bibliothèque et trouve les correspondances entre vos chansons et celles disponibles dans son catalogue.

Avec 20 millions de titre, une très grande majorité risque d’être reconnue. Il rend ainsi disponible depuis iCloud toute votre musique, sans avoir à l’uploader comme ce que propose les offres de Google et Amazon. Seuls les titres qui ne figurent pas dans le catalogue Apple seront envoyés sur ses serveurs. Les correspondances sont proposées en version AAC encodée à 256 kbit/s, même si l’originale dispose d’un encodage moins bon. 

Une licence globale qui ne dit pas son nom

Sa musique ainsi centralisée sur iCloud est disponible depuis n’importe quel appareil Apple : Mac, iPhone, iPod touch ou iPad. Si l’on désire écouter un album qui n’est pas présent sur son smartphone, il suffit donc de parcourir sa bibliothèque dématérialisée pour le télécharger instantanément sur son iPhone.

L’offre reste toutefois limitée à 10 appareils et 25 000 morceaux. iTunes Match permet ainsi de légaliser toute sa bibliothèque musicale puisque tous les morceaux sont pris en compte, non seulement ceux déjà achetés sur le Store ou encodés depuis un CD, mais aussi ceux téléchargés illégalement. Un système que beaucoup n’ont pas hésité à comparer à une sorte de licence globale privée.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire