Au Japon, un drone fait régner la loi en capturant d’autres drones

Filet anti-drones

Au Japon, le problème des drones qui circulent sans autorisation est géré d’une manière particulièrement créative. Il faut dire que cette année, l’un de ces appareils à hélices s’est retrouvé sur le toit du bureau du Premier ministre japonais, transportant un matériau radioactif. Cela a poussé les autorités à travailler sur un dispositif pour prévenir ce genre d’incident.

Ce sont finalement des drones qui auront la responsabilité de faire respecter la loi dans les airs, et pour se faire, ils voleront dans les cieux armés d’un filet de 3 mètres par 2 mètres. Une fois le contrevenant repéré, un officier de police demandera d’abord au pilote de l’appareil, à l’aide d’un haut-parleur, de lui faire quitter la zone. En l’absence de réaction, le filet sera utilisé pour le capturer et le descendre jusqu’au sol, tout en assurant la sécurité des personnes qui pourraient se trouver en dessous.

Une première session de test est lancée dès ce mois avec un premier drone, puis d’autres appareils le rejoindront progressivement. D’ici février, c’est un total de 10 drones qui comptera l’équipe qui se concentrera principalement sur la protection de bâtiments étatiques. « Les attaques terroristes utilisant des drones transportant des explosifs sont une possibilité », assure un membre de la police locale qui explique que ce projet espère : « défendre les fonctions de la nation avec le pire des scénarios en tête ».

Lire : Comparatif drones : comment choisir ? Lequel acheter ?

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire