Jefaismesdevoirs.com : nouveau site, nouvelle polémique

Comment bâtir un succès sur un buzz ? Otto, le blogueur de chauffeurdebuzz semble avoir trouvé la recette lui qui vient de s’adjuger le nom de domaine jefaismedevoirs.com. Bien évidemment, le but est de surfer sur la polémique générée par le précédent faismedevoirs.com (faismesdevoirs.com crée la polémique), qui a fermé ses portes aujourd’hui même (Faismedevoirs.com ne fera plus rien). A l’inverse du site de Stéphane Boukris, le nouveau ne propose pas de réaliser les exercices de ses visiteurs en échange d’une quelconque rémunération.

Surfer sur la vague

Bien au contraire puisqu’il s’agit d’un site d’aide scolaire qui devrait voir le jour d’ici la fin du mois d’avril 2009. Le communiqué qui accompagne le lancement du futur site explique que la fondation même d’Internet est de « faciliter la progression scolaire des élèves » et que le site sera un « service d’entraide entre les collégiens, les lycéens, les étudiants et avec la participation des professeurs ».

La polémique se déplace

Dans cette affaire, il y en a un qui n’apprécie que très moyennement la démarche. Stéphane Boukris qui voit son idée initiale reprise (et améliorée ?) n’entend pas en rester là et envisage même d’intenter une action en justice comme il l’a confié à nos confrères de La Croix.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
16 commentaires
    Votre commentaire
  • Xelozone
    Vive Otto !

    Ce qui est sûr, c'est que Stéphane Boukris ne va pas faire long feu dans son action en justice, si toutefois il l'intente.
    0
  • Anonyme
    faismeSdevoirs.com est fermé depuis quelque jours donc le

    "Stéphane Boukris qui voit son idée initiale reprise (et améliorée ?) n’entend pas en rester là et envisage même d’intenter une action en justice"

    est il vraiment toujours valable ?
    0
  • nesta29
    le stephane bourriks, il va porter plainte pour reprocher quoi au nouveau site? qu'il a été crée pour des fins moins mercantiles?
    de nos jours ou la gratuité est illégale a en croire notre gouvernement, il serait capable de gagner rien qu'avec cet argument.
    2