Mercenaries 2: une menace ?

Infos-du-Net.comEt si les jeux vidéo préparaient l’opinion à des échéances politiques et militaires? C’est en tout cas le sentiment du député vénézuélien Ismael Garcia, qui voit dans le jeu Mercenaries 2: World In Flames de la société Pandemic Studios un avant goût d’une invasion américaine au Venezuela.

Mercenaries 2: World In Flames est la suite annoncée du jeu Mercenaries, dont l’action prenait place en Corée du Nord. Ce jeu, tout comme sa suite, est un FPS (First Personal Shooter) qui entraîne le joueur sur des champs de bataille divers. Coincidence ? Les vilains méchants du jeu sont les actuels "rogue states" des Etats-Unis. D’un côté, on se dit que destiné à un marché américain, il est plutôt normal que le joueur s’identifie à un héros qui combat pour son pays. Mais par ailleurs, le choix du scénario laisse aux vénézuéliens un goût plutôt amer. Car dans la seconde mouture du jeu, les méchants, ce sont eux.

Coincidences ?

Il est vrai que le scénario du jeu ne fait pas dans la dentelle. Certes, le héros n’est qu’un mercenaire, mais il intervient au Venezuela après que les Etats-Unis d’Amérique aient envahi le pays pour punir le dictateur local. Ce dernier a trop joué avec les prix du pétrole, et l’oncle Sam n’est pas content. Pour qui suit même de loin l’actualité internationale, cette histoire n’est pas sans rappeler les tensions très vives qui opposent les Etats-Unis et le Venezuela, dont le président, Hugo Chavez n’a pas beaucoup d’amis au sein du gouvernement américain. Par ailleurs, ce dernier a récemment nationalisé une partie de la production de pétrole du Venezuela, provoquant la colère de l’Amérique, qui voit le prix de l’essence à la pompe flamber. A ce jour, le Venezuela fournit 15% de la consommation américaine de pétrole.

Invasion ?

Hugo Chavez a notamment plusieurs fois soutenu publiquement que les Etats-Unis étaient prêt à envahir son pays, à la recherche de ressources pétrolières, et ce en prenant comme exemple récent la situation irakienne. Washington a toujours nié le contenu de ces accusations. Mais le député vénézuélien Ismael Garcia, proche de Hugo Chavez, accuse, sans preuves, de complicité les créateurs du jeu et le gouvernement américain. "Je pense que le gouvernement américain sait comment préparer des campagnes de terreur psychologique donc ils peuvent faire en sorte que cela arrive bientôt".

Ambiguité

Du côté du studio qui réalise Mercenaries 2: World In Flames, on explique que le jeu a comme seul objectif de procurer beaucoup de plaisir au joueur, et n’est en aucun cas un sous marin du gouvernement américain destiné à préparer l’opinion. "Pandemic n’a aucun lien avec le gouvernement US. Pandemic Studios est une entreprise privée, qui se concentre uniquement sur le développement de loisirs interactifs" répond Greg Richardson, le vice président de Pandemic Studios. Mais l’ambiguité est là, de l’aveu même des membres de Pandemic Studios. Chris Norris, le responsible marketing de Pandemic Studios admet que les créateurs de jeu "veulent être toujours au fait de l’actualité". De plus pour lui, "Bien qu’un conflit ne doive pas nécessairement arriver, il est assez réaliste de croire qu’il pourrait finalement se produire". Et comme la sortie du jeu est prévue pour l’année prochaine…

Source : BBC

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
15 commentaires
    Votre commentaire
  • oligot
    encore un qui melange jeux video et realité,mais quelle connerie j'esperes que sa va pas poser de probléme a la suite du genial mercenaries qui petit rappel ce passait en corée du nord ^^
    0
  • darkcloud
    Mouais c'est sûr, c'est qu'un jeu ...

    Mais bon, je comprends aussi que ça embête le Vénézuela de passer pour le gros méchant ( et d'être comparé à la Corée du Nord ) ... D'aillleurs, c'est vraiment chiant que ce soit toujours les Américains qui aient le bon rôle ... :-?
    0
  • bennybeams
    Chris Norris, c'est le frangin de Chuck?
    Si c'est ça, ya pas de quoi se faire de souci... Ça ne sera pas un jeu très réaliste !...
    0