SFR lance son offre de jeux vidéo à la demande

Après avoir longtemps parlé de son offre de jeux vidéo, SFR nous a enfin dévoilé tous les détails de cette nouvelle offre. Lancée cette semaine, elle consiste en un service de jeux à la demande, à la manière d’OnLive.

Un vrai service de jeux vidéo pour SFR

Le service est accessible à tous les abonnés disposant du service de télévision par IP, puisqu’il s’agit d’un système envoyant le jeu en streaming sur la box de l’abonné. SFR explique en effet que le débit nécessaire à son utilisation est le même que celui permettant de recevoir la télévision. Deux modes de paiement sont proposés par l’opérateur : le paiement à l’acte, qui permet de jouer à un jeu durant 24 heures, moyennant 1,99 ou 2,99 euros suivant le jeu, et un système d’abonnement. L’abonnement, lui, est disponible selon deux formules : un pass « découverte », qui donne accès à une quinzaine de jeux de manière illimitée pour 9,99 euros par mois, et un pass « Full Games », qui offre un accès à tous les jeux pour 19,99 euros par mois. Enfin, chaque jeu dispose d’une version d’essai gratuite, et l’opérateur propose une offre de lancement en réduisant les prix de 50 % pour les trois premiers mois d’exploitation.

Si la plupart des jeux proposés actuellement par l’opérateur peuvent être joués directement à la télécommande, la box est également compatible avec certaines manettes pour PC, certains jeux ne pouvant d’ailleurs pas fonctionner autrement. SFR fournit donc une manette directement à ses utilisateurs, vendue 14,90 euros, ou 1 euro pour les abonnés au service. Du côté des jeux, la technologie semble offrir une expérience satisfaisante, bien que la qualité d’image ne soit pas toujours au rendez-vous dans les jeux en 3D. SFR espère développer prochainement les partenariats avec les éditeurs afin de proposer un catalogue toujours plus étoffé, Capcom ou encore PopCap faisant partie des premiers à travailler avec le FAI.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • kokoss
    ils n'ont qu'à tous boycotter apple, comme ils l'ont fait avec google, jobs va vite changer son fusils d'épaule
    0