Jeux vidéo : plus de violence pour moins de douleur ?

BulletstormBulletstorm

Les joueurs qui s’adonnent à des jeux vidéo violents seraient plus résistants à la douleur que les autres, selon une étude réalisée par l’Université anglaise de Keele.

Sous la direction du maître de conférences en Psychologie Richard Stephens, 40 volontaires se sont adonnés à un jeu violent (un FPS, en l’occurrence) puis à un jeu de golf, totalement inoffensif.

Chaque partie ne durait que 10 minutes. À son terme, les cobayes devaient plonger une de leurs mains dans de l’eau glacée. Richard Stephens nota alors que ceux qui venaient de jouer à un FPS étaient beaucoup plus tolérants face à la douleur procurée par l’eau gelée en y restant plongé 65% plus longtemps que les autres.

Nous ne sommes donc pas tous égaux face à la douleur. La violence virtuelle permettrait donc d’endurcir celui qui l’exerce.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Deez87@guest
    C'est pas parce que y'avait de la violence, c'est parce que les FPS demandent beaucoup plus d'activité des mains qui vont monter en température et vont donc mettre plus longtemps à descendre à la température critique par rapport au jeu de golf où il n'y a aucune intensité.
    1