Steve Jobs assassine Flash en public

Le fondateur et patron d’Apple vient de publier une lettre ouverte sur le site du constructeur. Nommée « Pensées sur Flash », cette lettre résume tout simplement le point de vue de Steve Jobs par rapport à cette technologie, bannie depuis toujours sur les produits mobiles d’Apple.

"Flash n'est plus efficace"

C’est donc en six points distincts que Steve Jobs expose sa pensée sur la technologie d’Adobe. Le premier concerne l’ouverture. Il déplore en effet qu’il s’agisse d’une technologie entièrement propriétaire : « même si les produits Flash d’Adobe sont largement disponibles, cela ne veut pas dire qu’ils sont ouverts, puisqu’ils sont contrôlés entièrement par Adobe et disponibles uniquement via Adobe ». Des déclarations qui sonnent assez faux dans la bouche du créateur de l’iPhone, connaissant la politique d’Apple quant aux applications destinées au téléphone.

Mais il critique également l’utilisation de Flash en tant que format pour la vidéo sur Internet, notamment sur des sites comme YouTube, Dailymotion ou Facebook. Il souligne d’ailleurs que beaucoup d’entre eux supportent le format H.264, compatible avec les produits d’Apple. Steve Jobs n’épargne pas non plus les conséquences de Flash sur la sécurité et la performance des machines. « Il s’agit de la principale raison des plantages sur Mac », annonce-t-il, précisant que malgré leurs efforts communs avec Adobe depuis des années, le problème n’a jamais été réglé.

Évidemment, il ne manque pas non plus de souligner les problèmes d'autonomie que pourrait poser l’inclusion de Flash sur un appareil mobile, ainsi que les problèmes d’ergonomie que peut poser une interface tactile pour certaines applications en Flash. Il s’agit donc d’une lettre assassine envers la technologie d’Adobe, qui ne risque certainement pas d’améliorer les relations pour le moins tendues entre les deux marques ces dernières années.