Jolla annonce le C, son chant du cygne ?

La petite société Jolla est née de la réunion d’anciens employés de Nokia et de MeeGo. Depuis sa création, le succès n’est pas vraiment au rendez-vous. L’échec de sa tablette, qu’elle a été incapable de distribuer à ses acheteurs qui avaient financé sur le projet sur Kickstarter, est clairement mauvais signe. Mais visiblement, Jolla a encore quelque chose sous le capot et veut le prouver avec un smartphone, le C.

Cet appareil n’a rien de révolutionnaire dans son aspect, et c’est plutôt son système d’exploitation qui veut faire la différence. Il s’agit de Sailfish OS, une évolution de l’ancêtre Meego, basée sur un noyau Linux et compatible avec des applications Android. La particularité du C, c’est d’ouvrir aux développeurs les portes des versions de développements du système. À l’instar de la gamme des Nexus de Google, il intéressera donc ceux qui veulent suivre les moindres évolutions du logiciel.

La fiche technique n’est vraiment pas impressionnante donc, et ce même en gardant en tête le tarif de l’appareil – 170 euros. Derrière l’écran 5 pouces à la définition HD (720p), un processeur Snapdragon 212 à quatre cœurs cadencés à 1,3 GHz est installé, accompagné de 2 Go de mémoire vive et de 16 Go de stockage (extensible via un port microSD).  

Un choix étrange tant cette puce offre de faibles performances. Pour le reste, une batterie 2 500 mAh est intégré et le capteur photo arrière propose 8 mégapixels. Bref, cet appareil n’a pas la prétention d’être le nouvel iPhone, preuve en est de sa distribution limitée à 1 000 exemplaires, uniquement accessibles aux développeurs.

>>> Lire : Comparatif : quels sont les meilleurs smartphones à moins de 200 €

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire