Pour Julian Assange, pour éviter le piratage, mieux vaut utiliser La Poste

Julian Assange est connu pour avoir fondé WikiLeaks, un site donnant la parole aux lanceurs d’alerte, mais aussi pour ses positions sur la vie privée sur le Web, notamment depuis l’affaire PRISM. Pour lui, les internautes « qui n’ont pas dix années d’expérience en cryptographie » feraient mieux de « revenir à des méthodes anciennes : utiliser la poste traditionnelle ».

C’est dans un entretien donné au quotidien belge Le Soir qu’Assange a expliqué que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. « Les journalistes sont traités par les services de renseignements comme des espions. Les mêmes méthodes utilisées contre les espions sont utilisées contre les journalistes et, dès lors, les journalistes doivent apprendre les méthodes du contre-espionnage pour protéger leurs sources », explique le fondateur de WikiLeaks, qui donnera une conférence au Théâtre national de Bruxelles sur le thème « transparence politique et protection de la vie privée ».

La Poste serait donc particulièrement utile aux journalistes par rapport aux e-mails pour protéger leurs sources, mais est-elle pour autant un havre de paix en matière de vie privée ? Si c'est ce que pense Julian Assange, ce n’est pas l’avis de l’équipe de Cash Investigation qui, dans son émission du 6 octobre dernier, avait affirmé que sa filiale Mediapost n’avait pas besoin d’ouvrir le courrier de ses clients pour récolter des informations les concernant, et ensuite en faire commerce.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire