La justice donne raison à la petite anglaise

Souvenez-vous de cette histoire, il y a maintenant plusieurs mois. Nous sommes en juillet 2006, et une histoire apparemment sans importance va prendre une ampleur de plus en plus grande (cf. notre actualité). Catherine Sanderson, jeune employée britannique de 33 ans dans une entreprise anglaise à Paris, va être licenciée par son entreprise pour avoir dévoilé sur son blog « Petite Anglaise » des informations sur son travail. Après plusieurs mois de procédure judiciaire, la justice vient de trancher.

Petite Anglaise

Les Prud’hommes ont fini par donner raison à la plaignante, qui réclamait 54 000 livres de dédommagement (environ 78 000 euros) pour licenciement abusif. Voilà une décision qui pourrait faire jurisprudence dans le monde du travail, empêchant les employeurs de s’en prendre à leurs salariés pour cause d’informations diffusées sur leur blog.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Aurelgadjo
    Moué aprés faut voir quelles infos ont été diffusées...
    0
  • romano@idn
    Oui il faut voir si dans le contrat il y avait une clause de secret professionnelle, non concurrence ou si les infos dévoilés sur le blog étaient diffamatoires
    0
  • Anonyme
    Anonymous a dit :
    Oui il faut voir si dans le contrat il y avait une clause de secret professionnelle, non concurrence ou si les infos dévoilés sur le blog étaient diffamatoires


    et bien la justice dit que non ...
    0