En Chine, le tourisme spatial vers la stratosphère se prépare

KaungChi, une entreprise chinoise, espère emmener des touristes vers le bas de la stratosphère.  Elle utiliserait des ballons inspirés des montgolfières tandis que les passagers prendraient place dans une capsule pressurisée.  

KaungChi travaille actuellement sur un projet qui consiste à envoyer des ballons en haute altitude. Une capsule sous-pression sera attachée à chaque ballon, elle emmènera des voyageurs visiter la partie basse de la stratosphère. Selon les prévisions, les touristes attendraient une altitude de 25 kilomètres. À proprement parler, il ne s’agit pas encore de « tourisme spatial ». D’après la Fédération aéronautique internationale, l’espace commence à partir de 100 kilomètres. Néanmoins, les passagers auront l’occasion d’admirer la courbure de la Terre. Notons que ce concept fait partie d’un parc à thèmes baptisé « Future Valley » qui bénéficierait d’un budget de 1,5 milliard de dollars.

D’autres options pour visiter l’espace

Récemment, Virgin Galactic a reçu une licence d’opérateur pour son vaisseau spatial SpaceShip Two. Au cas où les différents tests seraient concluants, la firme britannique espère commencer les vols commerciaux dès l’année prochaine. Le projet de Blue Origin, un concurrent de Virgin Galactic, avance également, la fusée New Shepard vient de réussir plusieurs tests.

Cependant, un autre acteur vient aussi de se mettre sur la ligne de départ, il s’agit de l’Agence spatiale russe. Aujourd’hui, Soyouz transporte des astronautes vers la Station spatiale internationale. Or, la NASA utilisera bientôt les services de Boeing et de SpaceX. En guise de solution, Roscosmos mise sur le tourisme spatial.  Le prix d’un billet s’élèverait alors à 20 millions de dollars.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire