Ce robot transpire quand il fait des pompes

Les scientifiques du JSK Lab (Université de Tokyo, Japon) ont conçu un nouveau système de refroidissement pour éviter que Kengoro, leur robot humanoïde surchauffe. Les chercheurs se sont inspirés de la sudation humaine afin d’évacuer le surplus de chaleur. Grâce à cette innovation, l’appareil réussit à enchaîner les pompes pendant 11 minutes.

Le refroidissement constitue un sérieux défi pour les roboticiens

Kengoro mesure 170 centimètres et pèse 56 kg. Environ 108 moteurs assurent sa mobilité et à cause de la complexité de son système, les scientifiques n’ont pas réussi à intégrer un système de refroidissement classique comme un ventilateur ou un radiateur. Alors, ils se sont inspirés de la sudation humaine afin de refroidir le robot. Ainsi, ils ont fabriqué un squelette en aluminium spécial à partir d’une impression 3D. En variant la puissance du laser utilisé, ils ont obtenu une qualité similaire à celle d’une éponge sur certaines parties.

Une seule tasse d’eau déminéralisée suffit pour refroidir le robot, le liquide est canalisé vers les zones dont la température augmente rapidement. Les scientifiques ont également superposé plusieurs couches en faisant en sorte que celles situées à la surface soient plus poreuses que celles localisées en interne. Par conséquent,  Kengoro transpire réellement.

Selon les précisions fournies par le professeur Masayuki Inaba, le coordonnateur du projet, ce système serait trois fois plus performant que les méthodes de refroidissement classique. Ainsi, plusieurs secteurs seraient intéressés par cette invention.

Kengoro transpire quand il fait des pompes

 

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire