Kinect au service de la chirurgie robotique

L’inévitable Kinect, déjà reconnu dans la robotique confirme son statut dans le domaine de la médecine. Les étudiants de l’Université de Washington sont parvenus à faire de cet accessoire de la Xbox 360, un assistant précieux dans la chirurgie robotique.

La chirurgie robotique constitue déjà une avancée technologique phénoménale dans la mesure où les robots contrôlés par ordinateur sont de loin plus précis que les chirurgiens. Pourtant, elle présente encore certaines limites. L’absence de feedback, des robots vers les chirurgiens, est le principal problème dans la chirurgie robotisée. Les pensionnaires de l’Université de Washington ont tenté de cartographier l’anatomie d’une personne via un CT scan. Cependant, un étudiant a trouvé bien mieux : utiliser le Kinect pour une cartographie en 3D du corps humain. En développant un logiciel et en utilisant une webcam, c’est possible. En prime, les chirurgiens peuvent avoir un feedback, ce qui leur permet de mieux contrôler le robot.

Les résultats obtenus jusque là sont déjà très encourageants même s’ils ne permettent pas encore une utilisation sur un vrai patient. Probablement une question de temps.