Kryptos, l’oeuvre chiffrée de la CIA, livre quelques secrets

Les locaux de la CIA en Virgine abritent une œuvre d’art bien étrange. Elle renferme en effet quatre énigmes, sous la forme de messages codés, dont seulement trois ont été déchiffrées. Cette semaine, le créateur Jim Sanborn a donné un nouvel indice concernant cette énigme, nommée Kryptos, espérant ainsi que quelqu’un mette fin à plusieurs années d’attente.

L’œuvre aura fait chauffer les cerveaux, depuis son installation près des bureaux de la CIA au début des années 90. Si les trois premières énigmes qui la composent ont vite été résolues, la quatrième continue en revanche de faire réfléchir. Le créateur Jim Sanborn avait donné un premier indice il y a quelque temps, en expliquant que la suite de caractères allant du 64e au 69e, soit NYPVTT, signifiait « BERLIN ». Malgré cette aide, les experts du genre n’ont toujours pas réussi à la déchiffrer, ce qui a poussé Jim Sanborn à donner un nouvel indice récemment : les cinq caractères suivant le mot « NYPVTT », soit la suite MZFPK, signifie « CLOCK ». Il reste donc 86 caractères à identifier, sur les 97 que comporte cette section.

Les meilleurs analystes travaillant pour la CIA et la NSA s’y sont penchés, et s’ils ont bien déchiffré les 768 premiers caractères du message, ils bloquent toujours sur les 97 restants. Jim Sanborn, quant à lui, espère que ce nouvel indice pourra conduire à la résolution de cette dernière partie de l’énigme.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire