Bientôt un label «haut débit pour tous»

Une partie des offres d’accès à Internet pourraient bientôt se voir apposer un label « haut débit pour tous ». C’est en tout cas ce que veulent mettre en place Michel Mercier, ministre de l’Aménagement du territoire, Christian Estrosi, ministre de l’Industrie et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique.

Un label pour les offres accessibles

Le gouvernement créé un label permettant « d’encourager le développement d’offres garantissant aux utilisateurs l’accès en haut débit à Internet à des conditions équitables et techniquement satisfaisantes ». Pour avoir droit à ce label, les offres devront proposer un accès en haut débit pour moins de 35 euros par mois. Selon le gouvernement, un tel label permettra « d’identifier facilement les offres d’accès proposées sur la totalité du territoire de son département ».

Plusieurs opérateurs se seraient déjà manifestés pour voir ce label apposé sur leurs offres. La question de l’utilité réelle d’un tel label reste toutefois légitime, dans la mesure où les offres d’accès les plus populaires en France avoisinent habituellement les 30 euros, soit moins que la limite posée pour l’obtention du label. Il reste donc à savoir quelles sont précisément les offres qui en bénéficieront, et sous quelles conditions.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • sniperdc
    Pourquoi pas :-)

    J'ai bien choisi mon lieux de déménagement en fonction de l'éligibilité ou non de l'ADSL.
    1
  • charliejade
    Le haut-débit n'est que le vecteur de l'accès à l'information en temps réel pour nos pays développés. Le jour où des pays comme le Bengladesh en arriveront à ces questions, on aura espoir que l'Humanité aura une chance de survie à long-terme.

    Posons-nous la question de qui tient les rênes actuellement dans le contrôle de l'information et de tout ce qui en découle (contrôle des ressources alimentaires, contrôle de l'énergie, veille sanitaire...), et posons nous la question de savoir si nous pouvons rendre ce contrôle à l'ensemble des citoyens et ne plus leur laisser par apathie. Si nous résolvons cela, je pense que nous résolvons quelque chose de bien plus vaste que le simple fait d'avoir du 512 Kb/s ou d'avoir du 100 MB/s.
    -2
  • Anonyme
    le cahier des charges limite le DL a 2go par mois, si c'est plus l'abonné risque de voir son acces suspendu ou ralenti
    0