Des scientifiques font pousser des plantes "comme sur Mars"

Le sol martien convient à la plantation de légumes, telle est la conclusion d’une étude réalisée par des chercheurs néerlandais, au sein de l’Université de  Wegeningen. Toutefois, suite au fait que les métaux lourds abondent sur la planète rouge, les légumes sont impropres à la consommation, ils sont toxiques pour l’homme.

Les chercheurs ont reproduit le sol martien

Lorsque Mars se trouve au plus près de la Terre, 55 millions de kilomètres les séparent et même si l’utilisation d’une voile solaire réduisait la durée du voyage, l’approvisionnement d’une éventuelle colonie sur la planète rouge reste un problème. La plantation d’aliments comestibles constitue une piste envisageable et des scientifiques de l’Université de  Wegeningen ont mené une expérience en ce sens.

À partir des données fournies par la NASA, ils ont créé un sol identique au sol martien. Ils ont planté dessus dix types de légumes, des radis, du quinoa, des poireaux, de la ciboulette, du cresson, des épinards, du seigle, des petits pois, de la roquette et des tomates. Après un premier échec, les légumes ont poussé et les chercheurs ont obtenu leur première récolte. Le docteur Wieger Wamelink souligne que les résultats sont quasi identiques à ceux de la culture témoin, réalisée dans une terre fertile.

Des légumes toxiques, riches en métaux lourds

Reste à régler le problème des éléments tels que le mercure, le fer, le plomb ou l’arsenic qui abondent sur le sol martien. Ainsi, les plantes accumulent ces éléments pouvant provoquer une intoxication aux métaux lourds et même dans certains cas entraîner la mort. Les chercheurs vont effectuer une nouvelle plantation en vue de mieux analyser cet aspect.

Les scientifiques ont organisé une levée de fonds participative afin de financer les recherches. Au cas où les légumes seraient comestibles, les investisseurs pourront gouter à un repas martien.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire