Le site du quotidien Libération victime d'un piratage incessant

Qui peut en vouloir à un journal quotidien au point de saccager son site ? C'est un peu la question qui aura traversé les esprits de l'équipe chargée de maintenir le site de ce journal assez populaire en france.

C'est mardi, vers 17 heures, que la première attaque a eu lieu, mettant le site carrément hors-ligne. Une page blanche était présentée a tout ceux qui tentaient d'accéder au site et ce jusqu'a minuit, heure ou sa réparation fût effective.

La réparation, si on peut dire cela comme ça, a tout simplement consisté de la part de l'hébergeur à changer toutes les machines et les firewalls.
Le site était donc de nouveau sur pied mercredi a minuit, mais cette victoire sur les pirates n'aurait été que très brève puisque ce n'est que 13 heures plus tard (sûrement l'heure a laquelle les pirates sont sortis de leur sieste pour se rendre compte que le site fonctionnait de nouveau ;-) ) que le site subit une nouvelle attaque, ce qui aura pour effet, en plus de le décourager, de dérouter complètement le quotidien qui n'a même pas une idée de l'identité de son bourreau.

Cependant, si l'identité des auteurs de ces attaques reste totalement inconnue, la procédure utilisée pour celles-ci est, au contraire, plus que courante... En effet, il s'agit tout simplement d'un Denial of Service (DoS) qui consiste en gros a "flooder" le serveur, ce qui aura pour effet de le faire planter.

Pour la petite histoire, il y a quelques années, un pirate qui aurait détourné une newsletter du Figaro.fr pour y inclure le mot "enfoiré", ce qui aura eu pour effet de provoquer la réaction d'un grand nombre d'abonnés.

Communiqué Liberation.fr : "Le drapeau noir a flotté sur Liberation.fr. Ou plutôt une page blanche. Mardi soir peu après 17 heures, le site du journal a été la cible d'une attaque (réussie) de la part de pirates, pour l'instant non identifiés. Pas plus que la motivation de cet acte qui a paralysé Liberation.fr jusqu'à minuit environ, saturé de requêtes («denial of service»). Liberation.fr vous prie de bien vouloir l'excuser pour cette coupure indépendante de sa volonté."

Source : silicon.fr
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
11 commentaires
    Votre commentaire
  • fankan
    Juste signaler une petite erreur (t'as pas relu Onigiri :nono: ;-) )

    Je cite ta source:

    "La première attaque a eu lieu mardi peu après 17h et a rendu le site inaccessible jusqu'à minuit. "

    et dans ton article tu as mis que c'etait mercredi minuit que ca remarchait....

    On va encore me dire que ca a aucune importance, mais bon....

    Sinon sur l'article, il faut quand meme qu'ils lui en veulent a liberation pour faire 2 attaques a meme pas 24 h d'intervalles...
    0
  • CiTrOn_JaUnE
    oui, c'est un peu bizarre d'en vouloi a libé je trouve !!
    0
  • aurelie@IDN
    Tout comme c'est bizarre d'en vouloir aux utilisateurs Windows, pourtant ça n'en décourage pas moins certains de créer toute sorte de virus de merde pour les faire chier.

    Que veux-tu... Il y a des ados pré-pubers partout sur Terre.
    0