La licence 3G par morceaux

Une antenne UMTS (3G) La quatrième licence 3G, qui est au coeur de beaucoup de débats, pourrait finalement être vendue en morceaux. Concrètement, au lieu de vendre la licence au niveau national, comme prévu à la base, le gouvernement pourrait proposer la licence par régions. Actuellement, rappelons-le, trois licences 3G ont été attribuées : une à Orange, une à SFR et une à BouyguesTelecom.

Impératif de coûts, de couverture, etc.

Selon la Tribune, les ventes s’effectueraient de la même façon que pour le WiMAX : par région. L’attribution de chaque morceau de licence ne se ferait pas uniquement sur le prix proposé, mais aussi sur les promesses de couverture. Bien évidemment, on peut craindre une chose : que la licence de l’Île-de-France parte très cher et que celle de la Creuse ne trouve pas d’acquéreur. Encore une opération qui risque d’augmenter la fracture numérique, donc. Notons qu’une autre rumeur parle d’attributions des fréquences, avec la possibilité de proposer plusieurs opérateurs sur une même région.