Licence 4G : Eric Besson rejette les demandes de Free

Le ministre de l’Industrie et de l’Économie numérique rejette en bloc le recours de Free auprès du Conseil d’État à propos du paiement des futures licences 4G.

« Je ne peux pas l’accepter parce que la loi ne le permet pas », a déclaré Éric Besson suite à la demande de Free de payer les licences 4G en plusieurs fois. « La loi de Finances dit très clairement que pour la quatrième génération ces fréquences doivent être payées cette année », a-t-il continué. Ces fréquences rapporteront à l’État une somme « de l’ordre de 2,5 milliards d’euros, ce qui est en ligne avec ce qu’on fait tous les grands pays européens. »

Le recours des syndicats aussi sur la sellette

Le ministre en a profité pour rejeter également le recours des syndicats, notamment le CFE-CGC/Unsa, qui exigeaient que ces fréquences soient liées à la localisation de l’emploi en France. « Non, parce que l’Union européenne nous l’interdirait et nous nous tirerions une balle dans le pied. Ça veut dire que nous interdirions à France Télécom par exemple d’aller remporter des marchés dans l’UE », a-t-il précisé à ce propos.

Reste désormais au Conseil d’État de donner son avis à ces recours. Dans ce sens, une audience de Free y est prévue demain, 30 août.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • BrightCola
    L'état veut ce faire du fric, c'est compréhensible, voyons.

    ([:cupra])
    0
  • shooby
    c'est pas ça le problème : que cela soit payé en une seule fois ou en plusieurs ça fera toujours la même somme pour l'Etat. De toute façon c'est quoi le problème de free : ils veulent "tout avoir sans rien payer" ? Et puis suite aux polémiques qu'ils ont lancés fallait pas s'attendre a ce qu'ils aient des avantages que les autres n'auront pas
    0
  • Anonyme
    En même temps c'est pas comme si c'était un opérateur qui avait bénéficié de tous le réseaux téléphonique, offert gracieusement par l'état, lors de son passage de l'état publique à l'état privé. Free par de rien et essaie de faire pression sur les gros du marché, afin que les petits français que nous sommes, puissent avoir accès à une technologie de plus en plus performante à moindre prix. Perso je ne vois pas le souci, surtout quand on voit les tarifs des autres opérateurs et leur "modem routeur" archaïques. Après si les ententes sur les prix, afin de prendre les gens pour des poules aux oeufs d'or et leur faire payer un max un service qui vaut pas grand chose, il y a toujours les trois grands opérateurs Français.
    Free essai juste de faire une percée dans le domaine de la téléphonies mobile avec au moins 3 fois moins de moyen que les autres opérateurs. Les règles fixée par l'état sont juste anti-concurrence et vise un public déjà sélectionné, un peut comme les appels d'offres qui sont déjà remportés par des entreprises avant même d'être publiées :p

    En conclusion, je vois pas comment la demande de free peut être critiquée.
    0