Un quatrième opérateur mobile bientôt

Un quatrième opérateur avant l'été ?Un quatrième opérateur avant l'été ?La quatrième licence mobile fait son grand retour sur le devant de la scène, puisque le premier ministre François Fillon a annoncé aujourd’hui même qu’une partie de cette licence serait attribuée à un nouvel opérateur. Cela vient confirmer les rumeurs d’un nouvel opérateur mobile en France, une place que Free, notamment, convoite depuis bien longtemps...

L'arrivée imminente d'un quatrième opérateur

Cette quatrième licence va donc être partagée en trois lots distincts, dont un ira à un quatrième opérateur mobile. L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) a donc été contactée par le gouvernement afin de lancer au premier trimestre un appel à candidature sur ces trois lots, le but étant de les avoir attribuées avant l’été 2009.

« J’ai choisi de favoriser la possibilité d’un nouvel entrant car plus il y a d’opérateurs, plus il y a de concurrence, sans déstabiliser et en permettant aux opérateurs existants d’obtenir une partie des lots », a expliqué François Fillon ce matin après une réunion de ministres à Matignon. Selon le premier ministre, il s’agit d’« un choix qui combine à la fois la nécessité d’aiguillonner la concurrence, qui permet, il faut le dire clairement, à l’État de faire jouer au maximum les enchères, et qui en même temps préserve les intérêts des usagers ».

Jusqu’à aujourd’hui, les trois opérateurs mobiles en place se sont fermement opposés à l’arrivée d’un quatrième acteur sur ce marché, alors même que Free avait déjà clairement fait savoir son intérêt pour l’obtention d’une licence dans ce but. Les débats se sont intensifiés autour de cette quatrième licence, que SFR, Orange et Bouygues auraient voulu voir scindée en trois et partagée entre les actuels opérateurs.