Loïc Le Meur sacrifie un tiers des employés de Seesmic

La fin de la succes story Le Meur ?Dure journée pour le plus emblématique des blogueurs français. Loïc Le Meur vient en effet d’annoncer qu’en raison de la crise actuelle, il devait licencier un tiers de l’effectif de sa start-up américaine Seesmic.

Vers une nouvelle crise des start-ups

Installé aux USA depuis quelques années, Loïc Le Meur a créé une plateforme de discussion vidéo en direct, Seesmic. Avec plusieurs levées de fonds intéressantes (dont une toute récente de 6 millions d’euros en juin dernier), l’avenir de Seesmic était plutôt radieux, même si rien n’était encore gagné. C’est finalement dans une vidéo postée sur son blog que Le Meur annonce la triste nouvelle et constate qu’il ne peut faire autrement étant donné le contexte actuel.

En filigraneProcédé consistant à marquer une image, vidéo ou fichier audio de façon à ce qu’il soit difficile voire impossible de faire disparaître les informatio..., on constate qu’il se sent peu confiant pour les start-ups actuelles et craint un retournement de situation comme en 2000/2001 qui risque d’être fatale à plusieurs entreprises. Dans un contexte plus général, les investissements publicitaires étant logiquement revus à la baisse, ce sont de nombreux sites et publications en dépendant qui risquent de se trouver dans une situation bien délicate.

Tough times. Tough decisions.also read my blog post http://www.loiclemeur.com/english/2008/10/tough-times-tou.html

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
19 commentaires
    Votre commentaire
  • natcparis
    Avant de parler de crise il aurait peut-être fallu qu'il valide un modèle économique pour sa start-up, non ? Ca parait un peu facile... Si encore les start-up tombaient comme des mouches, mais non, c'est juste la sienne.
    2
  • JSZ
    Je pense sincèrement que ce n'est malheureusement que le début d'une longue série...
    0
  • Sundevil
    Citation:
    Si encore les start-up tombaient comme des mouches


    Sa sartup n'est pas encore morte, il gere simplement la crise comme le feront beaucoup de boite (startup ou pas).
    0