LimeWire poursuit la RIAA

On a plus l’habitude d’entendre que la RIAA (Recording Industry Association of America) poursuit les utilisateurs et les programmeurs de logiciels d’échange P2P, mais cette fois c’est LimeWire, lui aussi logiciel P2P qui accuse la RIAA.

La contre-attaque de LimeWire

Il pourrait s’agir d’une contre-attaque puisque début août la RIAA, forte d’avoir fait cesser eDonkey, attaquait LimeWire. L’objet de la plainte de LimeWire est que la RIAA utilise ses copyrights pour éviter toute concurrence de la distribution de la musique en ligne.

L’objet de la plainte

Selon LimeWire, "Leur [les membres de la RIAA] but est simple, détruire tout service de distribution de musique en ligne qu’ils ne contrôlent pas ou forcer ces services à travailler avec eux par des termes exclusifs et/ou anticoncurrentiels de façon à limiter et à terme contrôler la distribution et la tarification de la musique numérique, tout cela au détriment des consommateurs".

Reste maintenant à savoir si LimeWire sera prêt ou non à passer devant les tribunaux face à la puissante RIAA.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
10 commentaires
    Votre commentaire
  • Jaxter0ne
    Moi je dis qu'ils ont tout a fait raison !! La RIAA veut faire le plus de fric possible en controlant le plus de trucs possibles ! Il faut arrêter un peu ! Pas toutes les musiques leur apartiennent ! Bientôt, on aura plus le droit de composer quelque chose sans que ça leur appartienne !
    0
  • OniZUka74
    ca va faire beaucoup de bruit !
    0
  • SD_Plissken
    Ca c'est une news a laquelle je ne m'attendais pas, et en plus ca me fait plaisir de voir que les éditeurs, veulent attaquer la RIAA.
    0