Nintendo DS : les linkers ne sont pas interdits en France

Le Tribunal de Grande Instance (TGI) de Paris a tranché cet après-midi : les linkers permettant de jouer à de nombreux jeux piratés sur Nintendo DS ne sont pas illégaux en France.

Nintendo ne baissera pas les bras

La plainte de Nintendo qui déclarait "contrefaisants" les dispositifs de type linker sur la marque, le copyright et la protection du code n’aura finalement pas trouvé d’écho auprès du TGI.

Ce dernier a donc finalement reconnu que les linkers servaient également à faciliter l’interopérabilité des consoles, à effectuer des copies de sauvegarde ou utiliser des applications tierces comme les homebrews. L’affaire risque toutefois de ne pas s’arrêter là, Nintendo, qui avait fait saisir de nombreux linkers l'année dernière, pourrait ressaisir une nouvelle fois la justice.