L'alliage Liquidmetal se précise pour l’iPhone 6

Dès l’année dernière, des informations ont filtré du côté d’Apple sur une possible utilisation d'un alliage métallique amorphe (aussi connu sous le nom de verre métallique) pour le prochain téléphone haut de gamme. En recrutant un ingénieur spécialisé en la matière, difficile de ne pas y voir un intérêt certain, surtout qu’en 2010, la firme californienne a signé un contrat avec Liquidmetal Technologies, spécialisé en la matière. Et voilà que la rumeur s’intensifie, après que de nombreux brevets concernant l’utilisation de l’alliage ont été déposés par Apple, et repérés par Mac Rumors.

Si certains se concentrent sur les techniques pour travailler l’alliage, d’autres illustrent des utilisations concrètes, d’un bouton qui pourrait être pensé à base de verre métallique, idéal pour ce genre de pièce particulièrement sollicitée, à des vis dites « inviolables » en passant par un support pour les capteurs tactiles de l’écran. Il faut dire que les avantages de l’alliage sont nombreux : il est aussi résistant que du métal tout en étant plus léger, mais sa souplesse est similaire à celle que du plastique. Sans compter qu’il résiste très bien à la corrosion et à l’abrasion.

Encore récemment, le procédé ne pouvait pas être utilisé pour l’ensemble d'un appareil, mais c’était sans compter sur la mise au point d’un brevet l’année dernière, qui laisse envisager une production à la hauteur des besoins que peuvent avoir des sociétés comme Apple (téléphone, tablette, etc.). Reste que pour l’instant, seules de petites pièces peuvent être créées sans problème. L’unique accessoire Apple pour l’instant constitué de métal liquide est la tige permettant de retirer le berceau de la carte SIM.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire