Le livre connecté veut faire ressentir des émotions

Les objets connectés veulent s’inviter jusque dans les bibliothèques. C’est en tout cas le projet de plusieurs chercheurs du Media Lab de la célèbre université du MIT (Massachusetts Institute of Technology). Ils travaillent sur un livre connecté relié à un vêtement capable de restituer les émotions des personnages ainsi que l’ambiance. Il ne s’agit pour l’instant que d’un prototype répondant au nom de Sensory Fiction ou « Fiction sensorielle » en français.

L’ensemble est capable de restituer une palette impressionnante d’émotions à l’aide de 150 LEDs placées sur le livre, d’une manière similaire à l’Ambilight de Philips. Des poches placées sur chaque côté du corps peuvent se gonfler afin de restituer une sensation de stress, chauffer pour simuler l’embarras ou à l’inverse refroidir. Reste qu’en l’état, l’ensemble est vraiment encombrant.

Au MIT, on se veut rassurant : « ce n’est pas une idée de produit, mais plutôt une exploration dans le contexte des histoires de science-fiction » explique Felix Heibeck, l’un des membres de l’équipe, qui confesse que la finalité est de « provoquer une réflexion ». Une seule est pour l’instant compatible avec l’expérience et elle n’a sans doute pas été choisie par hasard : « The Girl Who Was Plugged In » de James Tiptree Jr. Cette oeuvre appartenant au genre du cyberpunk prend place dans une société où les publicités ont été remplacées par des placements de produits auprès de célébrités crées de toutes pièces.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire