Logiciels libres : le bilan en entreprise

Infos-du-Net.comITRmanager/Solutions Linux a lancé l'enquête « Quelle place pour le logiciel libre ? » et 400 compagnies ont répondu.
On y découvre une curiosité certaine pour eux, leur développement en interne étant placé en tête comme la problématique la plus importante pour les deux ans à venir avec 42 % de réponse dans ce sens.

La carotte de la réduction des coûts

74,7 % des interrogés avancent la une moindre dépense comme principal argument en faveur de leur migration. La plupart du temps, les prestataires ne vendent pas vraiment le logiciel mais le service technique qui l'accompagne et facturent chaque intervention sur site. L'abonnement annuel au support est donc la solution majoritairement choisie (38%), ce qui reste bien moins cher que la concurrence non libre qui vend le même support et la licence en sus. Pourtant, 26% parlent de coûts cachés, un problème majeur en informatique qui veut qu'une gestion approximative amène toujours à des surcoûts assez désagréables. Heureusement, l'argent n'est pas le seul moteur de changement puisque près de 60% avouent rechercher une indépendance vis-à-vis des éditeurs.

Libres, mais de faire quoi ?

Quelle part du parc informatique s'est vue libérée ? Les applications Web (serveurs, navigateurs...) sont à l'honneur avec plus de 50% en leur faveur. Classés seconds, les équipements bureautiques et de développement (Bases de données, RADs, traitements de texte ou tableurs) dépassent les 40%. Finalement, moins d'un tiers répond l'OS au poste client, la preuve, sans doute, que l'outsider GNU/Linux continu d'effrayer l'utilisateur de tous les jours.

En fait un frein majeur existe, celui des compétences. Dans les investissements à faire, les entreprises interrogées parlent de la formation (49,2 %) car les employés ne sont pas 'habitués', la maintenance et le support (44,3 %) qu'on ne sait pas encore faire en interne, puis l'intégration / le déploiement (43, 3 %) pour les mêmes raisons.

Finalement, les solutions libres en plein essor semblent promises à un bel avenir et la moitié des questionnés voit une future domination de ce modèle de développement. Reste que l'enquête a été menée sous couvert d'un concours durant le salon Solutions Linux, et a donc touché principalement des gens déjà sensibles au monde du libre ?

Sources : ItrManager
Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
5 commentaires
    Votre commentaire
  • RepliCarter
    Vive le libre :)

    Linux powaa !
    0
  • aurelie@IDN
    Je ne pensais pas les entreprises aussi attirées par le libre... Je dois bien avouer que je suis agréablement surprise.

    Citation:
    Classés seconds, les équipements bureautiques et de développement (Bases de données, RADs, traitements de texte ou tableurs) dépassent les 40%.


    C'est quoi RAD ?
    0
  • milmot
    RAD = rapid application development soit en bon français atelier de génie logiciel (AGL)
    0