Plus fort que le Wifi, faites place au LiFi de Lucibel

Lucibel exploite la lumière LED pour accéder au réseau Internet. Conçue en partenariat avec le bureau d’étude écossais PureLiFi, cette technologie est maintenant disponible sur le marché. Dans un premier temps, le fabricant français vise les entreprises et les institutions où les ondes électromagnétiques sont interdites.

L’éclairage LED est au cœur du système

Si le WiFi s’appuie sur les ondes électromagnétiques, le LiFi exploite la propriété des LED. En effet, les diodes qui les composent s’allument et s’éteignent à une fréquence de plusieurs millions instances par seconde. L’astuce consiste à tirer profit de cette vitesse en installant sur le circuit un routeur relié au réseau Internet. Une clé USB assure la réception du signal.

Pour séduire les clients, Lucibel avance trois principaux arguments : la vitesse, la sécurité et la santé. Comme la lumière est plus rapide que les ondes, l’augmentation du nombre d’utilisateurs ne réduirait pas le débit. Par ailleurs, les risques de piratages diminuent, car le réseau est limité au niveau local et les données sont chiffrées. Enfin, l’OMS a déjà tiré la sonnette d’alarme sur les dangers liés à l’exposition aux ondes électromagnétiques. Par conséquent, le WiFi est interdit dans certains endroits sensibles comme les crèches et les hôpitaux (Loi Abeille 2015).

La miniaturisation, le principal défi pour Lucibel

Actuellement, le LiFi revient à 2 300 euros. Ce prix comprend le luminaire, la clé USB, ainsi que l’installation. Lucibel réduira la taille du récepteur pour faciliter son intégration dans les puces électroniques, elle espère y parvenir dès 2018. Elle augmentera également sa capacité de production afin de limiter les charges. Grâce à ces mesures, son produit serait plus accessible et elle profiterait de l’explosion des objets connectés dont le nombre atteindrait 20 milliards en 2020, selon l’Institut Garner.

Posez une question dans la catégorie News du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
Soyez le premier à commenter
    Votre commentaire